Dame Cornélie est une drôle de raconteuse, qui emmène son public dans ses aventures, avec humour, truculence et générosité. Elle possède une machine à voyager dans le temps et l’espace et transmet à chacun les connaissances, anecdotes et savoir-faire qu’elle a accumulés dans ses voyages.
Par ses aventures, balades en des temps anciens ou lieux lointains, Dame Cornélie n’a qu’un espoir :
amuser, enrichir et interpeller celui qui l’aura suivie.

LES FALUCHES

Les Faluches :
            
Alors, trop facile, trop rapide à faire (3 fois  15, 20 mn), trop bon à manger (tiède de préférence) :
verser 1 kg de farine type 55 dans un saladier, y incorporer 1 cuillère à soupe de sucre (ou de cassonade), 2 cuillères à café de sel (15g), puis émietter sur la farine un cube de levure de boulanger (ou verser de la levure sèche de boulanger en proportion pour 1 kg de farine, soit 30g). Enfin, verser 600 ml d'eau tiède (pas trop chaude sinon c'est mauvais pour la levure). Pétrir l'ensemble jusqu'à obtention d'une belle boule lisse (ne pas être tenté de rajouter de la farine si ça colle de trop au début, il suffit de prendre son temps et de pétrir pour que l'eau soit finalement absorbée).
Laisser reposer la pâte  (sans courant d'air) 15 mn, éventuellement dans le four préalablement chauffé à 50 d°). Reprendre la pâte et la détailler en petits pâtons de 100 ou 150 g (à vous de voir) que vous poserez sur une tôle farinée, après en avoir formé des boules, en les aplatissant en forme de galette épaisse de 2 cm au moins et laissez lever encore 15 mn (cela dépend de la température de la pièce, moi, j'allume la gazinière pour la préchauffer au moment où je forme les faluches puis je pose la tôle avec les faluches à lever sur la gazinière ce qui les aide à lever). Puis, enfournez les faluches dans le four chaud (230°C) pendant 15 mn (cela dépend de votre gazinière, les faluches doivent rester blanches, ne baissez pas votre température, si elles sont trop cuites, raccourcissez simplement le temps de cuisson la prochaine fois). Et voilà !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire